Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Amis bretons, vous devriez lire cette BD : l'enquête d'Inès Léraud dessinée par Pierre Van Hove. Amis d'ailleurs aussi...

algues vertes, bretagne

La documentariste Inès Léraud a mené durant trois ans une enquête approfondie sur le problème de pollution des plages bretonnes par les algues vertes.
Des tonnes d'algues entrent en décomposition en diffusant un gaz mortel ou dangereux à partir d'un certain taux de concentration : le H2S ou hydrogène sulfuré.
On est alerté par la mort d'animaux : cheval, chiens, nombreux sangliers mais alerté davantage encore par le décès d'êtres humains.
Inès Léraud va remonter la piste des nitrates. Au cours de son enquête, elle contacte les acteurs majeurs de cette crise, ceux qui ont ardemment travaillé à dénouer les fils du mystère. On découvrira ainsi des personnes telles que Philippe Petit, médecin urgentiste à l'hôpital de Lannion qui commence à enquêter sur les causes de la mort d'un cheval dont il a soigné le propriétaire, demandant une autopsie de l'animal qu'il aura bien du mal à obtenir, André Ollivro, militant actif dans l'association "Halte aux marées vertes". Le destin tragique de Greg, ouvrier brutalement décédé alors qu'il transportait à bord de son camion-benne des tonnes d'algues en décomposition est également raconté.

inès léraud, algues vertes

Surtout, on croisera de vastes entités qui apportent une analyse au scalpel sur l'affaire : l'Histoire, car on remonte au "plan Marshall", aux années de remembrement, on notera qu'Edgard Pisani a déclaré en 1961 : "... si demain le lait doit être rouge ou les pommes carrées pour être vendus, il faudra que l'INRA se consacre à cela !!" ; la puissante confédération agricole FNSEA qui use de tous les moyens pour préserver la productivité à outrance ; les représentants de l’État en la personne des juges, des ministres et chargés de communication souvent travaillés par la pression politique ; les instituts de recherche tels que l'INRA, l'IFREMER et j'en oublie.
J'accorde une attention singulière à la façon dont I. Léraud fait entrer dans la danse, et cela était indispensable, les "merveilleux acrobates" économiques que sont les lobbies et enseignes commerciales. Deux doubles pages 92-93 et 94-95 sont criantes, voire hallucinantes de vérité, à ce sujet : en un équilibre fabuleux s'intriquent dans une même lutte - et un même dessin ! - le think tank Institut de Locarn, l'entreprise Produit en Bretagne, l'association Les dîners celtiques, le Comité de convergence des intérêts bretons, le club parlementaire Les Amis du cochon, le lobby Breizh Europe. Oui, tout ce beau monde, on l'imagine, a un objectif commun qui est de produire en masse au détriment de la qualité environnementale et de la qualité de la production alimentaire.

C'est un travail extrêmement bien documenté qui ne vous laissera pas sur votre faim si vous voulez comprendre les arcanes de cette sombre affaire d'algues vertes. Chaque parole citée est sourcée et datée, chaque sigle expliqué, tout est d'une précision qui exclut le moindre doute sur les faits et arguments engagés. En annexe de l'ouvrage, un dossier documentaire présente des copies de courriers, de rapports, de procédures judiciaires, ce qui vient encore renforcer si besoin en était  la véracité du propos.

La Revue Dessinée Delcourt ; 2019; 159 p. ; 19,99 €

Inès Léraud a subi de nombreuses pressions suite à cette enquête sur la pollution aux algues vertes en Bretagne. Tout est expliqué sur cette page du site L'Alterpresse68. En bas de page, vous trouverez le lien vers une pétition destinée à soutenir cette brillante professionnelle de l'information.


 

Tag(s) : #Coup de coeur, #BD Mangas

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :