Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Belle écriture, merveilleuse écriture. Mots choisis, jolis mots qui racontent Sarah. Belles phrases rythmées qui racontent l'amour passionné qui se noue entre deux jeunes femmes, parsemé de délices et de ravages. Texte qui vient dire aussi la musique, Sarah est violoniste. Qui vient dire Paris, ses concerts et ses cinémas, ses cafés et ses restaurants. Qui vient dire tous les moments partagés entre Sarah et la narratrice, professeur dans un lycée, maman d'un enfant et qui se trouve pratiquement du jour au lendemain atteinte d'une profonde maladie d'amour. Une maladie qui va diriger chacun de ses gestes et la moindre de ses pensées. 
Pauline Delabroy-Allard, dans ce fulgurant premier roman, vient avec son phrasé si particulier imprimer dans nos esprits les belles et terribles choses de l'amour. Deux corps qui s'emmêlent, deux esprits aussi. Des allers-retours entre désir délice et  violence souffrance, des départs et des retours, des gares et des aéroports. Des cœurs battants.
L'histoire commence à Paris.  Elle se termine à Trieste. Tri(e)ste... Les rues et les places du port adriatique respirent au rythme d'un amour persistant dont on ne saura jamais s'il gagnera la bataille des contradictions. Le lecteur pourra imaginer son dénouement final. Une dernière prouesse de l'auteur. Bravo !
Le roman a obtenu le Prix du style 2018, le Prix du roman des étudiants France Culture-Télérama.

Éditions de Minuit ; 2018 ; 15 € ; 188 p.

trieste, ça raconte sarah, pauline delabroy-allard
Trieste Mais pourquoi ce banc ? Lisez cette merveille, vous comprendrez...

Extrait : les premiers mots du roman.

Ça raconte Sarah, sa beauté inédite, son nez abrupt d'oiseau rare, ses yeux d'une couleur inouïe, rocailleuse, verte, mais non, pas verte, ses yeux absinthe, malachite, vers-gris rabattu, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. ca raconte le printemps où elle est entrée dans ma vie comme on entre en scène, pleine d'allant, conquérante. Victorieuse.

Lisez la suite sur le site des Libraires, les petits papiers de la rentrée.
 

Tag(s) : #Coup de coeur, #Littérature française

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :