Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un roman policier en Haute-Normandie

bussi,  maman a tort

Près du Havre, à l'école maternelle de Manéglise, le psychologue scolaire Vasile Dragonman s'intéresse tout particulièrement au cas de Malone, petit garçon de trois ans qui soutient que sa maman n'est pas sa vraie maman. Les propos de l'enfant lui semblent si sincères que Vasile se rapproche de Marianne Augresse, commandante de l'hôtel de police du Havre pour la convaincre d'ouvrir une enquête au sujet du petit Malone.
Malheureusement, la commandante a des priorités autrement plus urgentes dont celle d'arrêter un duo de gangsters qui a opéré un casse à main armée à Deauville, et Alexis Zerda,  signalé comme violent et dangereux.
Bussi a la main verte au jardin du roman policier, il creuse les sillons et lance quelques graines à la volée. L'air de rien, il plante son décor. Rajoute encore quelques personnages en ramification autour de Marianne : Angie, sa copine coiffeuse, Jibé, un collègue bodybuildé, Papy autre collègue presque à la retraite puis un peu plus loin vers Manéglise, Amanda et Dimitri Moulin, les parents de Malone, Clotilde, son institutrice. Tout ce petit monde se met au service d'une intrigue bien ficelée, beaucoup plus intéressante et convaincante que celle de N'oublier jamais, précédent roman de l'auteur.
En prime, on a le cadeau de quelques enseignements sur la cognition enfantine, les processus de mémorisation, les processus imaginatifs, les frontières entre réalité et jeu. Très instructif.
Si on a vu la fiction adaptée de ce roman, on aura en tête les visages des comédiens, ce qui n'est pas désagréable du tout car visiblement c'est un des points les mieux travaillés dans cette production. On préfèrera à n'en pas douter le roman, mieux ciselé, à la logique implacable. Les libertés que s'est octroyées l'adaptation télé jouent plutôt contre la vraisemblance du scénario.

Presses de la Cité ; 2017 ; 512 p. ; 22,50 €
Existe aussi dans la collection Pocket ; 7,90 €

Tag(s) : #Littérature française

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :