Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ota pavel, comment j'ai rencontré les poissons, littérature tchèque

Ovni de la littérature tchèque, ce livre n'est pas un recueil de contes, pas plus qu'il n'est un recueil de nouvelles, non, c'est plutôt un recueil d'histoires. Voilà le mot juste. De ces histoires, que votre vieil ami Ota vous raconte, accoudé au comptoir, et qu'on reste longtemps à écouter.  Et on se laisse bercer par ses souvenirs d'enfance d'une tendresse inouïe. Et puis parfois, c'est très drôle. Par exemple, lorsqu'il évoque son père, Léo Popper, représentant de commerce pour la firme Electrolux : [...] Il s'avéra rapidement qu'il était un prodige en ce qui concerne la vente d'aspirateurs et de réfrigérateurs. Difficile de dire à quoi cela tenait, mais il était génial dans ce domaine et si le talent est déjà malaisé à reconnaître chez les génies artistiques, il l'est d'autant plus quand il s'agit de vendre des aspirateurs à poussière.[...]
Mais c'est surtout de poissons dont il est largement question dans ces histoires. La rivière bruisse, la truite se tapit, la mouche s'enfonce soudainement. Les descriptions de la nature sont magnifiques, menées tranquillement, avec la patience du pêcheur au bord de l'eau.
La famille d'Ota Pavel, de confession juive, a été durement touchée par la déportation et plusieurs de ses membres sont morts en camp de concentration. Ota Pavel a connu plusieurs dépressions sévères, dont certaines l'ont conduit en hôpital psychiatrique. Dans sa démarche d'écriture, il semble s'envoler loin des tracas et du côté sombre de son existence. Une joie de vivre s'exprime, qui va se chercher dans le passé et il y a même comme une urgence à dire que tout n'est pas si noir. Le contact avec la nature apparaît comme une source de régénération et même s'il y a un peu de barbarie qui pointe, comme l'hameçon à la gueule du poisson, la symbiose de l'homme avec l’écosystème prend largement le dessus.
Succulent, à déguster sans crainte.

Editions Do, 2016, Traduit du tchèque par Barbora Faure, 232 p., 20 €

Le 22 janvier 2018, les libraires du groupement Initiales ont décerné leur prix Mémorable à Comment j’ai rencontré les poissons d’Ota Pavel.

Ces histoires ont fait l'objet d'un adaptation cinématographique en tchèque, film qui est connu en langue anglaise sous le titre Forbidden dreams.

Ota Pavel
Ota Pavel à la pêche
Ota Pavel
Ota Pavel au travail

 

Tag(s) : #Littérature étrangère, #Coup de coeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :